Les socialistes d'Andenne présentent les candidats de la liste PSD@

par

A Andenne, deux Eerdekens se présenteront aux électeurs le 13 octobre prochain. Jules, pour la première fois, est présent sur une liste communale. Quant à Claude, en place comme bourgmestre depuis un demi-siècle, il poussera la liste PSD@ emmenée par Vincent Sampaoli.


Le 13 octobre prochain, deux Eerdekens se préenteront aux électeurs andennais. Jean-Frédéric, dit Jules, Eerdekens sera pour la première fois sur une liste communale avec son papa bourgmestre. Il est 27e sur la liste PSD@ juste devant l’échevine Elisabeth Malisoux. C’est Claude Eerdekens qui pousse la liste. Le doyen des bourgmestres de Wallonie  porte son écharpe mayorale  depuis un demi-siècle. Il cède sa place de tête de liste à Vincent Sampaoli. Le premier échevin compte bien un jour devenir bourgmestre. Pour cela, il devra dépasser en nombre de voix le score que fera Claude Eerdekens.

 

Image

 

Pour autant que la liste reste majoritaire, si les électeurs font confiance une nouvelle fois à Claude Eerdekens, celui-ci rempilera, mais uniquement pour trois ans. Devant les sympathisants, en guise d’apéro, le mayeur sortant en a profité pour dresser un bilan de la législature qui se termine.

        " Nous sommes une ville qui s'est transformée positivement. Je me souviens que quand je suis devenu bourgmestre à Seilles, les membres de l'USC qui étaient des délégué syndicaux, me disaient que les usines fermaient, il fallait amener des nouvelles activités économiques sur Andenne. J'ai relevé ce défi parce qu'ils m'avient donné ce mandat. Nous sommes arrivés par rapport à cette époque à redresser l'économie andennaise. Sur 30 ans, nous sommes passés de 5300 emplois à 9500.Le taux de chômage en mars denier est tombé à 6,62 %.C'est un des taux les bas en Wallonie. Nous sommes entrain de bâtir une économie qui peut nous amener à un taux de chômage équivalent à celui de la Flandre. Je pense que nous devons continuer ".

Le bourgmestre ajoutera aussi que la ville attend l'extension de Petit-Waret qui devrait créer 1000 emplois.
Autre priorité , c'est celle du logement. Andenne doit continuer à permettre aux jeunes d'avoir accès à la propriété.

Quatre départs sur la liste

On notera quatre départs : Marie-Christine Mauguit, Nathalie Elsen, Gwendoline Williquet et Guy Havelange . La fille de ce dernier, Hélène Havelange, est prête pour reprendre le flambeau.

En tête de liste, Vincent Sampaoli occupera la première place pour la première fois.

 

Image

 

A la  tribune, lors de la présentation de la liste, Vincent Sampaoli a beaucoup insisté sur la cohésion du groupe et la volonté d’aller de l’avant.

 

                               “Ensemble , on va gagner”, a expliqué Claude Eerdekens.
 

Sandrine Cruspin est deuxième sur la liste juste devant  Benjamin Costantini, l'actuel échevin de l’Enseignement et de la Culture.

 


Sur le même sujet

Recommandations

Image
Programme à la loupe : le climat

Programme à la loupe : le climat

Le climat, vaste thème ! C'est que la lutte contre le réchauffement climatique demande des mesures dans une pléthore de secteurs: agriculture, logement, mobilité, énergie, environnement, ... Impossible d'être exhaustif ici quant à ce que proposent les partis. Mais une certitude: il y a matière à nourrir sa réflexion.
Image
Élections régionales 2024: que proposent les partis pour le logement?

Élections régionales 2024: que proposent les partis pour le logement?

À l'occasion du scrutin régionale du 09 juin, nous épluchons pour vous ce que les partis politiques proposent dans leurs programmes wallons. Après s'être intéressé notamment à la mobilité, nous nous intéressons au logement. Comment faciliter l'accès à la propriété? Quelles politiques pour les logements publics? Petit tour des partis.
Image
Programme à la loupe : le logement en Wallonie

Programme à la loupe : le logement en Wallonie

Le logement permet d'assurer la stabilité et la sécurité d'un individu ou d'une famille. Et pourtant en acquérir un, ou tout simplement en louer un, est loin d'être facile pour de nombreux citoyens wallons. Que proposent les partis pour faciliter l'accès à un logement ? Nous avons épluché les programmes politiques.
Image
Profondeville: le Pepsomètre pour faire campagne

Profondeville: le Pepsomètre pour faire campagne

À Profondeville, les 10 élus du groupe Peps qui siègent sur les bancs de l'opposition se présentent à nouveau pour les élections d'octobre. À ceux-ci s'ajoutent de nouveaux candidats, on parle d'une liste qui allie expérience et jeunesse. Ce mouvement citoyen qui siège depuis 2 législatures à Profondeville espère cette fois passer dans l'exécutif. Pour y parvenir, le groupe fait notamment campagne avec le Pepsomètre, un outil dédié aux citoyens.
Image
Floreffe: confiance, proximité et authenticité au programme du RPF

Floreffe: confiance, proximité et authenticité au programme du RPF

À Floreffe, l'équipe qui avait renversé la majorité en cours de législature a présenté sa liste citoyenne en vue du prochain scrutin communal. Le RPF (Rassemblement Pour Floreffe) mise sur la confiance, la proximité et l'authenticité. Construire avec les Floreffois, c'est la volonté de cette liste emmenée par Philippe Vautard. Et pour cela, une boîte à idées est accessible aux citoyens. Ils sont d'ailleurs conviés à différents rendez-vous conviviaux sur les places communales de l'entité.
Image
DéFI: de la jeunesse au Fédéral, du provincial au Régional

DéFI: de la jeunesse au Fédéral, du provincial au Régional

Le 09 juin prochain, DéFI se présentera avec l'espoir de prendre du poids électoral. C'est que ce parti ne compte que deux députés à la Chambre et aucun au parlement wallon. DéFI a présenté il y a peu tous ses candidats namurois pour les élections régionales, fédérales et européennes.
Image
Élections : DéFI espère prendre du poids électoral

Élections : DéFI espère prendre du poids électoral

Pas de multiplication de conférences de presse comme on assiste parfois dans certains partis. Le Château de Namur a servi de décor à DéFI pour présenter ses candidats aux élections régionale, fédérale et européenne. Aux régionales, la tête de liste du nord sera le député Alexandre et la tête de liste du sud Bertrand Custinne.
Image
Élections régionales 2024 : que proposent les partis pour la mobilité?

Élections régionales 2024 : que proposent les partis pour la mobilité?

La mobilité est un enjeu majeur pour notre planète. Que proposent les partis politiques sur ce thème en vue des élections régionales du 09 juin? Faut-il des bus gratuits demain? Comment développer la mobilité douce? Comment se préparer à l'essor de la voiture électrique? Nous avons épluché les programmes.
Image
Programmes à la loupe: la mobilité en Wallonie

Programmes à la loupe: la mobilité en Wallonie

Air du temps: la mobilité ne peut pas être ignorée des partis politiques dans la confection de leurs programmes. C'est un enjeu majeur pour notre planète. Quelle mobilité pour demain? Comment inciter les citoyens à se tourner vers les transports en commun? Quid de la mobilité douce comme le vélo? Comment se préparer à l'essor de la voiture électrique? Nous avons épluché ce que les formations politiques proposent au niveau wallon.
Image
Élections fédérales: le vent en poupe, Les Engagés visent un deuxième siège namurois

Élections fédérales: le vent en poupe, Les Engagés visent un deuxième siège namurois

Et si le scrutin 2024 était celui des Engagés? En tout cas, le mouvement de Maxime Prévot veut y croire. Accrédités dans les sondages de 8% des intentions de vote en décembre 2021, Les Engagés récolteraient aujourd'hui 16,8%. De quoi susciter un élan d'optimisme chez ce parti centriste. Un parti dont on connaît les candidats namurois aux fédérales. À leur tête, le duo Maxime Prévot-Anne Pirson.
Image
Élections régionales dans l'arrondissement de Dinant-Philippeville, présentation de la liste ECOLO

Élections régionales dans l'arrondissement de Dinant-Philippeville, présentation de la liste ECOLO

L'arrondissement de Dinant-Philippeville se prépare pour les élections régionales de 2024 avec une liste ECOLO qui regroupe des citoyennes et citoyens engagés, venant de divers horizons. Leur volonté, construire une société plus verte et plus juste pour les habitants des zones rurales.
Image
Composition de la liste du PS Dinant-Philippeville pour les élections Régionales

Composition de la liste du PS Dinant-Philippeville pour les élections Régionales

Le Parti Socialiste (PS) présente une liste diversifiée et engagée pour les prochaines élections régionales dans les arrondissements de Dinant et Philippeville. Composée de membres aux profils variés, la liste incarne les valeurs et les aspirations du parti dans la région.
Image
Liste ICAP : "Pour que nous soyons les grands gagnants en octobre sur Mettet !"

Liste ICAP : "Pour que nous soyons les grands gagnants en octobre sur Mettet !"

Récemment, la liste ICAP à Mettet a été présentée par le bourgmestre sortant Yves Delforge. Les 23 candidats de la liste sont désormais connus. Tous les mandataires actuels de la commune sont en lice pour cette prochaine élection d'octobre.
Image
Élections Régionales (Dinant - Philippeville) - Des priorités rurales pour la liste régionale des Engagés

Élections Régionales (Dinant - Philippeville) - Des priorités rurales pour la liste régionale des Engagés

Dans la perspective des prochaines élections régionales, la liste régionale Dinant - Philippeville présente une liste et un programme centré sur l'ambition et l'équilibre, avec une orientation claire vers les défis majeurs à relever.
Image
Élections fédérales: Écolo vise le siège supplémentaire namurois

Élections fédérales: Écolo vise le siège supplémentaire namurois

En quête du septième siège namurois! C'est l'objectif des candidats écolo namurois en lice pour les élections fédérales du 09 juin. Et pour tenter de décrocher ce siège supplémentaire à pourvoir dans notre province, les verts seront emmenés par Georges Gilkinet, l'actuel ministre de la mobilité.